Emploi - Fonds de Commerce - Equipement - Services

Hôtellerie-restauration : et si plus personne ne voulait vous servir ?


Articles / Communiqués restauration-hôtellerie

L'après-Covid n'en finit plus d'apporter son lot de surprises sur le plan économique. Après la reprise, plus rapide et plus forte qu'attendu, après la congestion des routes maritimes, après la pénurie de matières premières, voici un autre phénomène que personne n'avait anticipé : le refus des employés de revenir au travail. Les chiffres donnent le tournis. À la rentrée, de 800 000 à 900 000 emplois étaient à pourvoir en France, bien au-delà des niveaux habituels. En tête des métiers et secteurs touchés par cette pénurie de main-d'oeuvre : les serveurs, plongeurs et cuisiniers dans l'hôtellerie-restauration, les chauffeurs et autres caristes dans le transport routier et la logistique, les vendeurs dans le commerce, les ouvriers du bâtiment, les aides à domicile sans oublier les infirmiers, aides-soignants et brancardiers à l'hôpital.  

 

La "grande démission"

Une étude de la Dares, service du ministère du Travail, a établi qu'au cours de la crise sanitaire le seul secteur de l'hôtellerie-restauration a perdu 237 000 salariés. Une partie de cette baisse est due au faible nombre de recrutements de nouveaux employés tout au long de l'année marquée par le Covid, lorsque bars, restaurants et hôtels étaient à l'arrêt. Certains ont alors rejoint d'autres secteurs, se reconvertissant par exemple dans l'immobilier. Mais l'essentiel est ailleurs : les personnels de l'hôtellerie-restauration ont eu le loisir de rester chez eux lorsque seuls les commerces essentiels avaient l'autorisation d'ouvrir ; beaucoup ont pris goût à cette liberté nouvelle et ont eu l'opportunité de prendre du recul vis-à-vis de leur emploi. Leur démotivation est multifactorielle : bas niveau des salaires du secteur, horaires décalés le soir, les week-ends et les jours fériés, spécificité de la coupure entre les services du midi et du soir, heures non rémunérées suite de l'article

Posté par : L\'EXPRESS, 30/11/2021


0 commentaire(s)

Poster un commentaire (Vous devez être enregistré et connecté pour poster un commentaire)


Les derniers Post
Aide « renfort » pour les cafés\, hôtels\, restaurants.

Aide « renfort » pour les cafés\, hôtels\, restaurants.

Un décret publié au JO le 5 janvier crée une nouvelle aide financière

by netpme.fr, 17/01/2022

Lire l'acticle
L\'activité des restaurants\, hôtels\, etc... se dégrade à vitesse grand V

L\'activité des restaurants\, hôtels\, etc... se dégrade à vitesse grand V

Nouvelles mesures sanitaires : La situation des CHR et traiteurs organisateurs de récepti

by UMIH et GNI, 12/01/2022

Lire l'acticle
Uber Eats, Just Eat et Deliveroo se gavent de profits sur le dos de livreurs et les restaurateurs

Uber Eats, Just Eat et Deliveroo se gavent de profits sur le dos de livreurs et les restaurateurs

Bonne nouvelle Béatrice ! Plus de 35 000 personnes

by LESANNONCESCHR.COM, 11/01/2022

Lire l'acticle