Emploi - Fonds de Commerce - Equipement - Services

L'idée de taxer les CDD ultra-courts ne convainc personne


Articles / Communiqués restauration-hôtellerie

Ils permettent d'embaucher un serveur en urgence, une hôtesse vestiaire supplémentaire lors d'un événement ou encore un déménageur en catastrophe. La ministre du Travail, Muriel Pénicaud a plaidé, samedi 7 décembre, pour convaincre les sénateurs d'instaurer une taxe de 10 € sur les CDD d'usage et de limiter l'usage de ces contrats précaires entre l'intérim et le salariat pérenne. Mais loin de se laisser amadouer, les sénateurs ont voté le report d'un an de cette réforme pour laisser le temps aux entreprises de négocier un accord de branche.Le gouvernement n'en démord pas, il veut une entrée en vigueur de ce malus sur les CDD ultra-courts au 1er janvier prochain. La mesure, contenue dans l'article 50 du projet de loi de Finances 2020, était en commission mixte paritaire ce mercredi, et, en cas d'échec, reviendra lundi prochain devant les députés. Mais en vérité, elle mécontente, pour des raisons différentes, à la fois patrons et salariés.Ce contrat, permettant d'embaucher des extras pendant un pic d'activité, est plébiscité par les entreprises pour sa grande souplesse. Contrairement au CDD classique, il peut, en effet, être renouvelé à volonté, durer seulement quelques jours, voire quelques heures, et surtout l'entreprise n'a pas à payer de prime de précarité au salarié. Résultat, son utilisation explose : en trois ans, les contrats à durée déterminée d'usage ont doublé. Au point qu'aujourd'hui, une embauche sur cinq se fait en CDD-U. Et parmi les 8 millions de contrats signés, près de la moitié (42 %) dure moins d'une journée.2 millions de contrats illégauxCe contrat précaire n'est censé être utilisé que dans certains secteurs clé comme l'hôtellerie-restauration, le déménagement, l'enseignement ou les centres de loisirs. Mais dans les faits, bien d'autres secteurs y ont recours. Le gouvernement estime que 2 millions de contrats de cette nature sont paraphés ...

Détail de l'article http://www.leparisien.fr/economie/l-idee-de-taxer-les-cdd-ultra-courts-ne-convainc-personne-11-12-2019-8215491.php#xtor=AD-32280599

Laissez vos commentaires sur le Blog !

Posté par : Le Parisien•11/12/2019 à 20:50, 12/12/2019


0 commentaire(s)

Poster un commentaire (Vous devez être enregistré et connecté pour poster un commentaire)


Les derniers Post
Comment recruter en restauration Guide RH

Comment recruter en restauration Guide RH

Le guide pour bien gérer son personnel en restauration Il ne suffit pas de sav

by METRO , 10/06/2022

Lire l'acticle
5 conseils pour réussir votre formation en hôtellerie – restauration

5 conseils pour réussir votre formation en hôtellerie – restauration

Les formations en hôtellerie et en restauration sont particulièrement exigeantes. Tr

by Source https://www.letudiant.fr/, 10/06/2022

Lire l'acticle
Restaurateurs\, foodtruckers\, 5 conseils pour se digitaliser

Restaurateurs\, foodtruckers\, 5 conseils pour se digitaliser

Préparez l’été 2022 : 5 conseils pour se digitaliser en CHR et s&eacu

by LESANNONCESCHR.COM, 03/04/2022

Lire l'acticle