Tel: 02 55 99 05 45 du Lundi au Vendredi
Ouvert de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
(Fermer)

Le site d'annonces spécialisé Cafés, Hôtels, Restaurants

Le Blog pour les CHR
Cafés, Hôtels, Restaurants, Fournisseurs et professionnel de la restauration.

Face au Covid19

Pass sanitaire dans les bars et restaurants: "on n'est ni videurs, ni policiers"


Pass sanitaire dans les bars et restaurants:
Face au Covid19

Le pass sanitaire va être étendu aux bars, cafés et restaurants. Pour les propriétaires d'établissements, c'est une nouvelle contrainte.
 

Sans présenter son pass sanitaire, il sera plus possible de boire un verre à l'intérieur d'un bar. Le pass sanitaire sera étendu aux bars, cafés et restaurants dès le début du mois d'août. Pour les propriétaires d'établissements, c'est une nouvelle contrainte qu'il faudra prendre en compte.

"Si c'est la seule solution pour qu'on ne referme pas les établissements, on est prêt à le faire, parce qu'on ne peut plus se permettre de fermer encore une fois. Mais j'ai peur qu'on en soit les perdants et que ça nous retombe dessus", estime Marcel Benezet, président de la branche des cafés, bars et brasseries du Groupement national des indépendants hôtellerie et restauration (GNI-HCR).

 
"Il ne faudrait pas que l'on soit responsable des manquements de nos clients", souligne-t-il, rappelant qu'un établissement peut être privé de toutes les aides en cas d'entorse à la réglementation sanitaire.

"La situation peut devenir ingérable"

"On n'est ni videurs ni policiers", estime de son côté Franck Delvau, président de l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie (Umih) Île-de-France, pour qui l'extension du pass sanitaire aux restaurants "semble difficilement applicable".

"Imaginez qu'un groupe de dix personnes arrive lors du service du midi, que l'un d'entre d'eux n'a pas de test de moins de 48 heures, qu'un autre n'a pas son pass sanitaire… La situation peut devenir ingérable", d'autant plus que "beaucoup de clients refusent déjà de flasher le QR code" du carnet de rappel numérique, poursuit-il.

Surtout, les établissements craignent de perdre une partie de leurs clients, qui préféreraient revenir aux repas entre amis ou attendre la fin de la crise sanitaire. Pour y faire face, Franck Delvau espère un geste du gouvernement et demande "un retour au fonds de solidarité tel qu'il était au mois de mai", soit une indemnisation des pertes jusqu’à 10.000 euros ou 20 % du chiffre d'affaires.

Posté par : BFMTV le 12/07/2021 308 vue(s)


commentaire(s)

Poster un commentaire (Vous devez être enregistré et connecté pour poster un commentaire)

A PROPOS / POUR LES CHR

Nos services pour les CHR les Cafés, Hôtels, restaurants. Et pour les Exploitants, les Salariés, les Candidats en hôtellerie et restauration

PROFESSIONNELS / FOURNISSEURS CHR

Espace pour les fournisseurs CHR. Cafés, Hôtels et Hestaurants. Fournisseurs en hôtellerie restauration. Matériel, agencement, équipement pro CHR.

?>